Les Médias invasifs

 

L’Institut national d’histoire de l’art,

Fleur Hopkins (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/BnF),
Pierre-Jacques Pernuit (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne),
Alessandra Ronetti (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/École normale supérieure de Pise)

 

ont le plaisir de vous convier à la troisième séance du séminaire

 

Médias imaginaires : Les Médias invasifs

jeudi 6 décembre 2018 de 17h à 19h

Couverture « Work and learn while you sleep », Science and invention

Cette séance finale, construite autour du paradigme des technologies d’emprise, se recentre sur la peur (et la paranoïa) récurrente du contrôle et de l’invasion par la technique, comme l’étudie actuellement le théoricien des médias Jeffrey Sconce dans son projet à venir sur la technical delusion ou encore le théoricien de la littérature Yves Citton dans son analyse récente de la « médiarchie ».

 

Intervenants

    • Yves Citton (université Paris 8)
  • Jeffrey Sconce (université Northwestern)


Yves Citton 

Titre : Invaders from the Inside

Abstract: 

Where is one to locate “power” when speaking of media (or of “mediarchy”)? Inside, rather than above, as it is the case in our imaginary of political power (the King, the President, the boss), or rather than below, as it is the case in the Marxist economic theory of the infra-structures. The power of the media is not so much ubiquitous as it is intra-structural. Invasive media invade us from the inside! What can that mean? That is what this talk will attempt to figure out, first in presenting a few general theses, then in opening the discussion on their validity.

 

Jeffrey Sconce

Titre : The System

Abstract : 

Electronics can be thought of as the politics of electricity, a social dynamic of particular concern to those deemed  « mad, » « insane, » and « psychotic » over the past two centuries.  This talk examines the historical power(s) imagined to be behind the biopolitical drive toward invasive electronics, a paranoid project that often concretizes the metaphorical association of the body and the « body politic. »  From the 19th-century asylum to the « Truman Show Delusion, » the « mad » have demonstrated a frequently cogent suspicion, not only of media technologies, but also of the larger « systems » believed to develop and enforce a politics of the electronic.  

 

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari

Institut national d’histoire de l’art

6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne

75002 Paris

Entrée libre

Plaquette_JE_22_NOV_3

Journée d’étude

Jeudi 22 novembre 2018, INHA, salle Vasari

« HYPNOSCOPIE »
Hypnose, arts et dispositifs optiques dans la culture visuelle du passage du siècle (1880 –1914).

Cette journée s’inscrit dans la continuité du programme de recherche « COSA MENTALE. Arts et cultures psychiques (XIXe – XXIe siècles)». Elle se donne pour objectif de réunir des universitaires dont les approches méthodologiques croisent archéologie des médias et culture visuelle sur cette période. Il s’agira d’analyser les liens entre théories, instrumentations et pratiques de l’hypnose médicale à la fin du XIXe siècle et le développement de nouvelles propositions et dispositifs visuels, notamment à travers la culture du spectaculaire des nouveaux médias (projections chromo- lumineuses, cinématographie) dans les relations étroites que ces derniers entretiennent, historiquement, avec des modèles épistémologiques offerts par la psychologie expérimentale.

09h30 Ouverture de la journée
Pascal Rousseau, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

10h15 Arnaud Maillet, université Paris-Sorbonne.

Une goutte d’encre dans le creux de la main: hypnose et palamomancie

11h00 Pause café

HYPNOSE APPAREILLÉE ET SPECTACLES DE SUGGESTION

11h15 Mireille Berton, université de Lausanne, Suisse.

Du spectacle de magnétisme au cinématographe: hypnose appareillée et fabriques de corps automatiques

12h00 Alessandra Ronetti, Scuola Normale Superiore de Pise / université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Chromo-hypnose. Les pratiques de suggestion
dans Le peintre néo-impressionniste (1910) d’Émile Cohl

12h45 Pause déjeuner

MACHINES HYPNOTIQUES ET THÉORIE DE LA FOULE

14h30 Emmanuel Plasseraud, université Lille 3.

L’hypnose et la foule cinématographique dans la théorie du cinéma à l’époque muette

15h15 Fleur Hopkins, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / BnF.

Ondogène et autres machines à hypnotiser les foules
dans l’imaginaire merveilleux-scientifique

16h00 Discussion

16h30 Apéritif